Malgré l’essor des sites de vente en ligne ces dernières années, les consommateurs sont toujours aussi fervents des achats en boutiques physiques. Pour preuve, ces achats « représentent plus de 90% du chiffre d’affaires du commerce de détail »(1). Néanmoins, de nouvelles pratiques précédant l’acte d’achat ont émergé, et Internet s’est imposé comme un formidable levier pour aider l’internaute dans sa décision.

Qu’est-ce que le web-to-store ?

Le « web-to-store » n’est pas seulement un nouveau terme tendance utilisé par les agences de communication ! Loin d’être un effet de mode, il définit de nouvelles pratiques de consommation qui consistent à aller du site Internet au point de vente physique.

Un nouveau comportement du consommateur

Aujourd’hui, la majorité des consommateurs s’informent sur Internet avant d’effectuer leurs achats en boutique, notamment pour faire des simulations et choisir son produit(2). Internet s’impose comme un outil de recherche indispensable, aussi bien pour choisir un cadeau de Noël que sa future voiture.

Par le passé, le consommateur découvrait votre service au moyen de son annuaire papier et se rendait directement dans votre boutique pour trouver les articles dont il avait besoin, prenant le risque que votre offre ne réponde pas complètement à sa demande.

Aujourd’hui, les pratiques ont changé : plus de la moitié des clients se renseignent d’abord sur Internet, afin de s’assurer de la qualité et de la disponibilité d’un produit. 60% d’entre eux se rendent alors en magasin pour concrétiser leur achat. Par la suite, 66% des clients retournent sur Internet pour y laisser un avis à destination des futurs consommateurs et des commerçants.

Les motivations du web-to-store chez les internautes

De nombreuses raisons poussent les internautes à adopter ce comportement web-to-store :

L’accès aux promotions : téléchargement de bons de réduction
• Les demandes d’informations : horaires d’ouverture, disponibilité et caractéristiques du produit, etc.
La consultation d’avis des internautes
• La réservation d’un produit

En définitive, les consommateurs privilégient la finalisation de l’achat en magasin en grande partie pour le gain de temps, la disponibilité du produit et la facilité d’achat(3).

Cependant, le consommateur n’emprunte pas ce chemin qu’à sens unique ! Il peut privilégier le point de vente physique pour la qualité du conseil et du service client, puis finaliser son achat sur Internet pour des raisons pratiques. Par exemple, lorsque le produit souhaité est indisponible en magasin, le vendeur lui propose de le commander et de le recevoir directement chez lui.
Ainsi, il existe aujourd’hui un lien fort entre les deux supports de vente. Pensez donc à prendre en compte la complémentarité de votre site web et de votre boutique dans votre stratégie de communication !

source-geolid

(1) Etude Xerfi-Pecepta, « L’e-commerce en France à l’horizon 2020 – Marketplaces, crosscanal, plateformes de consommation collaborative… quel sera l’e-commerce de demain ? », Avril 2014
(2) Etude Ipsos, E-commerce et magasin ? Les Français plébiscitent un commerce hybride, Janvier 2015
(3) Etude Journal du Net, Noël Digital 2013 sur les tendances de l’e-commerce, 2013

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *